Tableau croisé dynamique la suite

Ce mois-ci, je vais vous apprendre à de comparer deux bases de données – celle du programme architectural, et la base de données extraite du projet, avec la fonction « Tableau croisé dynamique » sur Excel.

Au mois de Février, nous avons vu comment créer un tableau croisé dynamique depuis la base d’une base de données de projet extraite de Revit. Avouez, depuis vous ne faites QUE ça.

Nous allons donc maintenant partir de cette base pour créer un tableau croisé dynamique avec deux sources. L’objectif est de comparer l’information présente sur notre tableau du programme et celle extraite du projet. Mais pourquoi donc me direz-vous ? Oui oui, on voit que vous froncez les sourcils. Eh bien par exemple, pour les pièces, on peut détecter les pièces manquantes, les pièces en doublon et les écarts de surface. Pratique non ?

Commençons par apporter un peu d’amour à nos bases de données. L’importante est d’avoir 2 bases de données comparables selon une colonne de référence par exemple, nous allons utiliser la colonne “numéro” correspondant à un numéro unique attribué à chaque pièce.

Une fois ces 2 bases de données créées, nous créons un fichier vide.

Dans ce fichier, nous allons créer deux requêtes. Pour ce faire, cliquez sur : Données >> Obtenir des données >> A partir d’un fichier >> A Partir d’un Classeur.

Créez une requête pour la base de données du programme, puis changez de feuille et créez une requête pour la base de données du projet.

Puis, combinez les requêtes : cliquez sur : Donnés >> Obtenir des données >> Combiner des Requêtes >> Fusionner.

Sélectionnez les 2 requêtes existantes, ainsi que la colonne qui doit lier les deux requêtes – dans ce cas précis, le numéro unique de la pièce.

Sur la fenêtre qui vous permet d’éditer votre requête, vous pouvez éditer les colonnes à afficher dans le tableau « Programme » et celui du tableau « Projet ».

Une fois finalisé, nous pouvons construire la mise-en-page de cette requête avec la fonction tableau croisé dynamique.
Allez sur >> Insertion >> Tableau croisé dynamique >> Utiliser une source de données externe >> Choisir la connexion et sélectionnez la requête fusionnée.

SI vous avez besoin de rafraichir votre mémoire à propos de l’édition de votre tableau croisé dynamique, filez donc voir notre astuce du mois de Février. (Oui, Février semble bien loin déjà !)

Une fois votre tableau croisé dynamique avec les deux sources construit,  vous pouvez désormais comparer les pièces en doublon, les pièces manquantes et les écarts de surface.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *